Varonis debuts trailblazing features for securing Salesforce. Learn More

Introduction de l'automatisation du moindre privilège pour Microsoft 365, Google Drive et Box

En savoir plus

Qu’est-ce qu’un centre opérationnel de sécurité (SOC) ?

9 minute de lecture
Dernière mise à jour 13 avril 2023

Alors que les cyberattaques et les fuites de données sont en plein essor, les entreprises de toutes tailles doivent mettre l’accent sur la sécurisation de leurs actifs technologiques. Cependant, mettre en place une équipe de sécurité informatique interne et à temps plein n’est pas forcément réalisable en raison des contraintes budgétaires et d’autres priorités.

Dans ce cas, la solution intelligente est de chercher à s’associer à un SOC ou centre opérationnel de sécurité en anglais. Un SOC est un bureau externalisé entièrement dédié à l’analyse de votre trafic et à la surveillance des menaces et des attaques.

Obtenir l'e-book gratuit sur les tests d'intrusion dans les environnements Active Directory

Nous vous présentons ici tous les détails sur le SOC et ses fonctions de base, ainsi que les différents modèles et postes qu’il implique. Il est primordial de connaître les bonnes pratiques en matière de sécurité pour les SOC pour que vous puissiez étudier vos options et choisir le meilleur fournisseur.

Qu’est-ce qu’un centre opérationnel de sécurité (SOC) ?

Le centre opérationnel de sécurité ou SOC est un lieu centralisé au sein de l’entreprise, composé d’une équipe de sécurité responsable de la surveillance de l’état de la sécurité de l’entreprise et de toute menace sur la cybersécurité. Le SOC permet de protéger tous les composants de l’infrastructure informatique de l’entreprise, par exemple, sans s’y limiter : les réseaux, les logiciels et les données existantes. Le SOC exerce plusieurs fonctions pour remplir sa mission principale, à savoir se défendre contre les cyberattaques.

Un centre opérationnel de sécurité fonctionne de manière continue, 24 h/24 et 7 j/7, toute l’année pour suivre les événements consignés dans le système de l’entreprise et décider du traitement de ces événements. Il est généralement renforcé par une équipe d’analystes, d’ingénieurs et de responsables en sécurité qui travaillent ensemble pour répondre immédiatement aux menaces.

En bref, vous pouvez entièrement compter sur cette équipe pour résoudre les problèmes de sécurité en temps réel et protéger votre réseau. Le centre opérationnel de sécurité cherche également en permanence à améliorer l’état de sécurité de l’entreprise et à prévenir les cyberattaques futures. Un SOC est un bon investissement à envisager si vous voulez avoir l’esprit tranquille en sachant que votre réseau est protégé en permanence contre les hackers.

Avantages d’un SOC

Blog_Design_SOC_20211103_V1_fr-FR2

La technologie jouant un rôle essentiel dans tous les secteurs d’activité du monde, la cybersécurité doit être une priorité pour toutes les entreprises. Le modèle SOC s’est avéré efficace dans de nombreuses situations et nous allons passer en revue quelques-uns des principaux avantages ci-dessous. Gardez simplement à l’esprit qu’en externalisant votre sécurité informatique, vous héritez d’un certain niveau de risque.

Rentabilité

Pour la plupart des entreprises, les salaires représentent le poste le plus important du budget. Recruter une équipe entière de professionnels de la cybersécurité nécessite un énorme investissement initial et continu. En revanche, en adoptant le modèle SOC, vous payez un service avec des conditions claires et moins de responsabilité.

Moins d’interruption de service

Lorsqu’un site Web ou une application tombe en panne, cela signifie souvent un manque à gagner ou une atteinte à la réputation de l’entreprise. L’utilisation d’un SOC peut minimiser ces dégâts et raccourcir le délai de résolution des incidents. Les outils de surveillance de la disponibilité les plus fiables ne sont pas parfaits, le fait d’avoir un centre opérationnel de sécurité crée donc une redondance dans votre réseau. Votre personnel interne a tellement de priorités à suivre qu’il pourrait être bénéfique pour vous de confier les activités de cybersécurité à un SOC.

Confiance des utilisateurs

Une seule fuite de données, comme celle qui a touché la banque Capital Onepeut amener un client à réfléchir à deux fois avant de confier ses données privées à une entreprise. Avec une marge d’erreur aussi réduite, la mise en place d’un centre opérationnel de sécurité chargé de surveiller les systèmes 24 h/24 donne un sentiment de confiance à tous ceux qui dépendent du réseau et des données.

Fonctionnement d’un SOC : 7 responsabilités clés

Blog_Design_SOC_20211103_V1_fr-FR3

Jusqu’à l’essor récent du cloud computing, la pratique standard en matière de sécurité consistait pour une entreprise à choisir une solution logicielle traditionnelle de détection des logiciels malveillants, soit par téléchargement, soit, il y a quelque temps, sur un CD-ROM qui arrivait par la poste. Elle ajoutait à cela un pare-feu installé à la périphérie du réseau et faisait confiance à ces mesures pour assurer la sécurité de ses données et de ses systèmes. La réalité d’aujourd’hui est toute autre, avec des menaces qui fusent de toute part, les hackers inventant de nouveaux moyens de lancer des attaques rentables et sophistiquées comme les ransomwares.

Un SOC fonctionne comme une fonction centralisée au sein d’une entreprise qui emploie des personnes et utilise des outils pour surveiller en permanence l’état de sécurité afin de détecter et d’éviter les malwares suspects et les incidents de cybersécurité. Pour cela, il fournit une couche d’expertise louée à la stratégie de cybersécurité d’une entreprise, qui fonctionne 24 h/24 et 7 j/7, afin que les réseaux et les terminaux soient constamment surveillés. Si une vulnérabilité est détectée ou qu’un incident est découvert, le SOC communique avec l’équipe informatique sur place pour répondre au problème et enquêter sur les causes premières.

Les différents SOC mènent diverses activités et fonctions en interne, quel que soit le modèle sous lequel ils choisissent de fonctionner. Toutefois, un SOC doit exercer un ensemble de fonctions opérationnelles majeures afin d’ajouter de la valeur à votre entreprise. Nous les avons regroupées en 7 compétences majeures et nous les décrivons ci-dessous.

  1. Enquête sur les actifs : pour qu’un SOC assure réellement la sécurité d’une entreprise, il doit disposer d’un inventaire complet des ressources à protéger. Sinon, il ne sera peut-être pas en mesure de protéger l’étendue complète du réseau. Une enquête sur les actifs doit identifier chaque serveur, routeur, pare-feu sous le contrôle de l’entreprise, ainsi que tous les autres outils de cybersécurité utilisés activement.
  2. Recueil des journaux : les données sont l’élément le plus important pour le bon fonctionnement d’un SOC et les journaux ou logs constituent la principale source d’informations concernant l’activité du réseau. Le SOC doit mettre en place des flux directs à partir des systèmes de l’entreprise afin que les données soient recueillies en temps réel. Il est évident que des humains ne peuvent pas traiter de telles quantités d’informations, c’est pourquoi les outils d’analyse des journaux basés sur des algorithmes d’intelligence artificielle sont si précieux pour les SOC, bien qu’ils présentent certains effets secondaires intéressants que l’humanité tente encore de régler.
  3. Maintenance préventive : dans le meilleur des cas, le SOC peut empêcher les cyberattaques de se produire en étant proactif dans ses processus. Cela inclut l’installation de correctifs de sécurité et l’ajustement des politiques de pare-feu de manière régulière. Étant donné que certaines cyberattaques commencent par des menaces internes, le SOC doit également rechercher les risques au sein de l’entreprise.
  4. Surveillance continue : pour être prêt à répondre à un incident de cybersécurité, le SOC doit être vigilant dans ses pratiques de surveillance. Quelques minutes peuvent faire la différence entre bloquer une attaque ou la laisser mettre un système ou un site Web entier hors service. Les outils du SOC effectuent des analyses sur le réseau de l’entreprise pour identifier les menaces potentielles et autres activités suspectes.
  5. Gestion des alertes : les systèmes automatisés sont très doués pour identifier les tendances et suivre des scripts. Mais l’aspect humain d’un SOC prouve sa valeur lorsqu’il s’agit d’analyser les alertes automatisées et de les classer en fonction de leur gravité et de leur priorité. Le personnel du SOC doit savoir quelles mesures prendre et comment vérifier qu’une alerte est légitime.
  6. Analyse des causes premières : lorsqu’un incident se produit et qu’il est résolu, la tâche du SOC commence tout juste. Les experts en cybersécurité analyseront les causes premières du problème et diagnostiqueront la raison pour laquelle il s’est produit en premier lieu. Cela alimente un processus d’amélioration continue, les outils et les règles de sécurité étant modifiés pour éviter que le même incident ne se reproduise.
  7. Audits de conformité : les entreprises veulent savoir que leurs données et leurs systèmes sont sûrs, mais aussi qu’ils sont gérés de manière légale. Les fournisseurs de SOC doivent effectuer des audits réguliers pour confirmer leur conformité dans les régions où ils opèrent.

Postes au sein d’un SOC

Pour ceux qui ont une expérience de la cybersécurité, un fournisseur de SOC est l’endroit idéal pour évoluer. Passons en revue certains des postes principaux qui interviennent dans le fonctionnement d’un SOC.

Responsable de SOC

Les responsables de SOC sont les leaders de leur entreprise. Cela signifie que les hautes responsabilités leur incombent, notamment le recrutement/licenciement, la planification des budgets et la définition des priorités. Ils rendent généralement des comptes à l’équipe exécutive, notamment le directeur de la sécurité informatique (CISO).

Auditeur de conformité

L’auditeur de conformité joue un rôle clé dans la normalisation des processus au sein d’un SOC. Il sert essentiellement de service de contrôle de la qualité, s’assurant que les membres du SOC respectent les protocoles et respectent les réglementations gouvernementales ou du secteur.

Agent de réponse aux incidents

Ces personnes sont chargées de répondre aux alertes le plus tôt possible. Elles utilisent un large éventail de services de surveillance pour classer les alertes par ordre de gravité et, lorsqu’une alerte est considérée comme un problème de grande ampleur, elles communiquent avec l’entreprise concernée pour entamer les efforts de récupération.

Analyste de SOC

Un analyste SOC est chargé d’examiner les anciens incidents et de déterminer leur cause première. Ces collaborateurs ont généralement de nombreuses années d’expérience en cybersécurité et sont essentiels pour comprendre les aspects techniques des failles et comment les éviter.

Chasseur de menaces

Ce sont les membres proactifs de l’équipe qui effectuent des tests sur un réseau pour identifier les zones de faiblesse. L’objectif est de trouver les vulnérabilités avant qu’un hacker ne puisse les exploiter par une attaque et d’améliorer la sécurité globale des données.

Modèles de SOC 

Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur un modèle de SOC externe dans lequel l’entreprise en question paie un fournisseur de SOC externe pour gérer ses besoins en matière de cybersécurité. Cependant, il existe plusieurs autres modèles d’architecture SOC qui peuvent fonctionner de la même manière.

SOC dédié ou interne

L’entreprise met en place sa propre équipe de cybersécurité au sein du personnel. Si vous décidez de gérer votre propre SOC, vous aurez besoin du personnel et de l’expertise nécessaires pour remplir tous les postes du SOC, du responsable à l’analyste.

SOC virtuel 

Dans cette configuration, l’équipe de sécurité ne dispose pas de bureaux dédiés et travaille souvent à distance. Dans un modèle de SOC virtuel, le rôle du responsable de SOC devient encore plus important car il doit coordonner plusieurs personnes qui travaillent dans des lieux différents.

SOC mondial ou commande

Un groupe de haut niveau qui supervise des SOC plus petits dans une vaste région. Les très grandes entreprises, réparties dans le monde entier, préfèrent souvent le modèle de SOC mondial, car il leur permet de mettre en place des initiatives stratégiques et de normaliser les procédures au niveau des analystes ou des chasseurs de menaces.

SOC co-géré

Le service informatique interne de l’entreprise est étroitement associé à un fournisseur externalisé pour gérer conjointement les besoins en matière de cybersécurité. Il s’agit de l’un des modèles les plus rentables, car vous n’aurez pas à recruter pour chacun des postes et pourrez travailler avec l’auditeur de conformité de votre partenaire pour garantir des procédures appropriées.

Bonnes pratiques d’un SOC

Blog_Design_SOC_20211103_V1_fr-FR4

Le modèle de SOC ayant mûri et évolué au cours des dernières années, des bonnes pratiques standard émergent quant à la manière de faire fonctionner au mieux un SOC. Que vous gériez votre SOC en interne ou que vous recherchiez un fournisseur de SOC, voici quelques bonnes pratiques clés à mettre en œuvre.

Mettre en œuvre l’automatisation

Les équipes de SOC doivent être aussi efficaces que possible. Cela signifie qu’elles ne peuvent pas perdre de temps à lire les entrées du journal et à surveiller des flux de trafic. Au lieu de cela, elles doivent mettre en œuvre des outils informatiques d’automatisation de SOC qui utilisent l’intelligence artificielle pour identifier les tendances et les renvoyer vers le plus important.

Approche dans le cloud

Il y a bien longtemps, on pouvait mettre un pare-feu à la périphérie d’un centre d’hébergement de données et partir du principe que tout ce qui se trouvait à l’intérieur était protégé. Mais avec l’ère du cloud computing, les SOC doivent examiner un périmètre plus large. Ils doivent analyser comment tous les éléments d’une infrastructure cloud interagissent et où les vulnérabilités pourraient se cacher.

Penser comme un hacker

Les cybercriminels cherchent toujours à inventer de nouvelles formes d’attaques que les entreprises et les particuliers ne verront pas venir. Afin de garder une longueur d’avance, les équipes de cybersécurité des SOC doivent suivre la même approche créative. Si elles passent leurs journées à s’inquiéter de menaces dépassées, elles passeront à côté des nouveaux types d’attaques qui se profilent à l’horizon. Les tests de pénétration et l’ingénierie du chaos sont des activités clés du centre opérationnel de sécurité, car ils forcent les équipes à chercher des vulnérabilités dans des endroits inattendus.

FAQ sur les SOC 

Q: Pourquoi avez-vous besoin d’un centre opérationnel de sécurité ?

R : Un SOC est essentiel pour protéger les données, les systèmes et les autres ressources de l’entreprise. Avec un contrat de SOC, vous avez la garantie que votre réseau est protégé contre les attaques afin que vos employés puissent se concentrer sur leurs activités principales au lieu de se soucier de la cybersécurité.

Q : Que doit surveiller un SOC ?

R : Les outils et les équipes du SOC doivent surveiller tout le trafic sur un réseau à partir de sources externes. Cela signifie que chaque serveur, routeur et base de données doit être dans le champ d’action de l’équipe du centre opérationnel de sécurité.

Q : Quelle est la différence entre un NOC et un SOC ?

R : Un NOC est un centre opérationnel de réseau. Un NOC se concentre principalement sur la réduction des temps d’arrêt et le respect des accords de niveau de service, tandis qu’un SOC examine plus en profondeur les menaces et les vulnérabilités.

Q : Quelle est la différence entre un SOC et un SIEM ?

R : SIEM est l’acronyme de Security Information and Event Management (gestion des informations et des événements de sécurité en anglais). Il s’agit d’une application logicielle qui permet de regrouper les événements à des fins d’analyse et qui peut contribuer à fournir du contexte aux événements de sécurité. Un SOC est un groupe de personnes et d’outils qui travaillent ensemble tandis que le SIEM est un outil qu’ils utilisent.

Conclusion

L’utilisation d’un SOC, qu’il soit interne ou externalisé, est l’un des meilleurs moyens de protéger les réseaux et les données critiques contre les menaces internes et externes. Un SOC peut vous aider à prendre des mesures préventives, à limiter les dommages des piratages et à évaluer la chaîne du cybercrime si cela se produit. Et en collaborant avec un partenaire SOC expérimenté comme Varonis, vous pourrez profiter de tous les avantages d’un SOC de manière rentable.

What you should do now

Below are three ways we can help you begin your journey to reducing data risk at your company:

  1. Schedule a demo session with us, where we can show you around, answer your questions, and help you see if Varonis is right for you.
  2. Download our free report and learn the risks associated with SaaS data exposure.
  3. Share this blog post with someone you know who'd enjoy reading it. Share it with them via email, LinkedIn, Reddit, or Facebook.
Try Varonis free.
Get a detailed data risk report based on your company’s data.
Deploys in minutes.
Keep reading
trois façons-dont-varonis-vous-aide-à-lutter-contre-les-menaces-internes
Trois façons dont Varonis vous aide à lutter contre les menaces internes
Les entreprises ont du mal à lutter contre les menaces internes. Pour lutter contre elles, Varonis s’appuie sur la « triade de la sécurité des données » (sensibilité, accès et activité).
varonis-domine-le-marché-de-la-dspm-selon-la-plateforme-peer-insights-de-gartner
Varonis domine le marché de la DSPM selon la plateforme Peer Insights de Gartner
En tant que leader dans le secteur de la sécurité des données, la société Varonis est fière d’être en tête du classement de Gartner pour la catégorie Gestion de la posture en matière de sécurité des données (DSPM).
avantages-et-risques :-l'implication-de-l'ia-générative-pour-la-sécurité
Avantages et risques : l'implication de l'IA générative pour la sécurité
Alors que l’IA gagne en popularité, les risques liés à l’utilisation de cette technologie suscitent des inquiétudes. Découvrez les avantages et les risques liés à l’utilisation de l’IA générative.
l'ia-dans-le-monde-professionnel :-trois étapes-pour-préparer-et-protéger-votre-entreprise
L'IA dans le monde professionnel : trois étapes pour préparer et protéger votre entreprise
Découvrez comment votre entreprise peut se préparer et protéger vos données sensibles contre les risques que présente l’IA générative.