Inside Out - Blog CyberSécurité Blog   /  

Qu’est-ce que Terraform : tout ce que vous devez savoir

What is Terraform: Everything You Need to Know | Varonis

La gestion d’une infrastructure informatique répartie sur plusieurs clouds, serveurs et environnements peut rapidement devenir complexe et anarchique. L’un des meilleurs moyens pour les entreprises d’exploiter et de développer massivement une telle infrastructure consiste à passer par une solution d’Infrastructure-as-code (IaC) appelée Terraform. Mais qu’est-ce que Terraform exactement et quel est son fonctionnement ?

Dans cet article, nous allons nous plonger dans les arcanes de Terraform pour en présenter les bases et la comparer aux autres solutions d’IaC. Nous détaillerons également le processus d’utilisation de Terraform et ses fonctionnalités, et expliquerons comment optimiser son déploiement dans votre infrastructure informatique. À la fin de l’article, vous aurez toutes les cartes en main pour orchestrer l’ensemble de votre écosystème informatique avec Terraform et l’IaC.

Qu’est-ce que Terraform ?

Terraform est ce que l’on appelle un outil d’IaC. Il est utilisé principalement par les équipes DevOps pour automatiser diverses tâches d’infrastructure. La mise en service de ressources cloud constitue par exemple l’un des principaux scénarios d’utilisation de Terraform. Compatible avec tous les clouds, cet outil open-source est codé en Go et a été créé par HashiCorp.

Terraform vous permet de décrire l’intégralité de votre infrastructure sous forme de code. Même si vos serveurs sont associés à des fournisseurs différents, par exemple AWS ou Azure, Terraform vous aide à créer et gérer ces ressources en parallèle. On peut dire qu’il s’agit à la fois du lien et de la langue commune permettant de gérer l’ensemble de votre pile informatique.

À quoi sert Terraform ?

L’une des principales fonctions de Terraform est la mise en service de clouds publics avec les principaux fournisseurs du secteur. La solution se concentre ainsi sur des services comme AWS et Azure. Terraform permet d’utiliser ces clouds publics via un provider, un plugin qui encapsule les API et langages existants, comme Azure Bicep, et génère une syntaxe Terraform.

La deuxième utilisation principale de Terraform est la simplification des déploiements multicloud. Un des attraits de la solution est sa capacité à exécuter des actions simultanément sur tous les fournisseurs de cloud, à la différence de certains de ses concurrents. La possibilité de déployer des ressources sur plusieurs fournisseurs de cloud est essentielle, car elle permet aux ingénieurs de recourir à la même syntaxe sans avoir à se familiariser avec de multiples outils et technologies.

Enfin, la troisième utilisation la plus courante de Terraform est le déploiement, la gestion et l’orchestration de ressources sur des fournisseurs de cloud personnalisés. Dans Terraform, un provider permet d’encapsuler une API existante pour qu’elle adopte la syntaxe déclarative de la solution, et cette action reste possible même si votre service de cloud n’est pas AWS ou un autre acteur majeur du secteur. Il est également possible d’écrire des providers pour des cas d’utilisation internes imposant la conversion d’outils ou d’API existants au format Terraform.

Pour résumer, Terraform vous aide à gérer l’ensemble de votre écosystème informatique via l’IaC, qu’il s’agisse d’un déploiement monocloud, multicloud ou personnalisé.

Avantages de l’Infrastructure-as-Code (IaC)

L’IaC remplace les procédures d’exploitation standard, ainsi que les actions manuelles nécessaires à la gestion de ressources informatiques par des lignes de code. Plutôt que de configurer manuellement des nœuds cloud ou du matériel physique, l’IaC automatise la gestion de l’infrastructure de processus par le biais de code source.

Voici les principaux avantages liés à l’utilisation d’une solution IaC comme Terraform :

  • Vitesse et simplicité. L’IaC élimine les processus manuels et accélère ainsi les cycles de vie de livraison et de gestion. L’IaC permet de mettre en place une infrastructure entière en exécutant simplement un script.
  • Collaboration des équipes. Les membres de l’équipe peuvent collaborer sur un logiciel d’IaC comme ils le feraient avec des outils de gestion de code applicatif classique comme GitHub. Le code peut être lié très simplement à des systèmes de suivi pour référence et réutilisation ultérieure.
  • Réduction des erreurs. L’IaC minimise le risque d’erreurs ou d’écarts avec les plans lors de la mise en service de votre infrastructure. Le code normalise votre configuration de A à Z, ce qui permet aux applications de s’exécuter sans accroc et sans qu’un administrateur les supervise en permanence.
  • Reprise après sinistre.L’IaC permet de relancer l’activité plus rapidement après un sinistre. En effet, les infrastructures créées manuellement doivent être rétablies de la même façon. En revanche, avec l’IaC, il suffit généralement d’exécuter de nouveau les scripts pour retrouver les mêmes logiciels.
  • Sécurité renforcée. L’IaC repose sur l’automatisation, ce qui permet d’éliminer de nombreux risques de sécurité associés aux erreurs humaines. Lorsqu’une solution basée sur l’IaC est installée correctement, la sécurité globale de votre architecture de calcul et des données associées s’améliore considérablement.

L’IaC a bien d’autres avantages, mais la rapidité, la précision, la visibilité des données et la sécurité sont les principales raisons expliquant pourquoi les entreprises se tournent vers des solutions comme Terraform.

Comment fonctionne Terraform ?

Terraform vous permet de définir et de gérer l’ensemble de votre infrastructure via des fichiers de configuration et un contrôle de version. Pour y parvenir, elle utilise deux composants principaux : Terraform Core et les providers.

1. Fonctionnement de Terraform Core

Pour faire ce qu’on lui demande, Terraform Core utilise deux sources en entrée. La première est celle que configure l’utilisateur. Elle définit les ressources à créer ou mettre en service. La deuxième se compose des flux de données décrivant la configuration actuelle de l’infrastructure.

À partir de ces données, Terraform détermine les actions à exécuter. La solution compare l’état souhaité par l’utilisateur à l’état actuel, puis configure l’architecture de manière à combler les écarts. Terraform Core comprend ce qui doit être créé, actualisé ou supprimé pour mettre en service pleinement votre infrastructure.

2. Fonctionnement des providers Terraform

Les providers, dédiés à des technologies spécifiques, forment le deuxième composant clé. Ils correspondent généralement à des fournisseurs de cloud comme AWS ou Azure, mais il peut s’agir de tout autre outil Infrastructure ou Platform as a Service. Kubernetes, par exemple, fait également partie des providers utilisés par Terraform.

Terraform compte plus d’une centaine de providers pour diverses technologies qui permettent à ses utilisateurs d’accéder à ces ressources. Si vous utilisez AWS par exemple, Terraform aura aussi accès aux instances EC2 et aux autres ressources de l’infrastructure technique. Vous pouvez alors créer une infrastructure à plusieurs niveaux en associant Kubernetes à Azure, par exemple.

C’est là tout le principe de Terraform, qui permet de configurer rapidement votre application et votre infrastructure en utilisant uniquement du code.

Terraform par rapport à ses concurrents

Il existe d’autres options sur le marché de l’IaC, chacune avec leurs avantages et inconvénients par rapport à Terraform. Comparons-en quelques-unes :

Terraform et Ansible

Ansible est un outil d’IaC conçu pour automatiser la configuration et la gestion des systèmes. Sa grande différence avec Terraform est qu’il ne s’agit pas d’un outil de mise en service et qu’il suit une approche procédurale : l’utilisateur doit indiquer manuellement les étapes de la mise en service. Les équipes DevOps bénéficient ainsi d’un niveau de contrôle supérieur, mais cette stratégie demande aussi plus d’investissement. Ansible est recommandé pour la mise en service de serveurs sur lesquels les logiciels et mises à jour nécessaires sont déjà configurés. Terraform est plus utile pour configurer et orchestrer une infrastructure en partant de zéro. Enfin, contrairement à Ansible, Terraform propose une gestion complète du cycle de vie.

Terraform et Pulumi

Pulumi est un outil IaC open-source qui peut être utilisé pour concevoir, déployer et gérer des ressources d’infrastructure cloud. À la différence de Terraform, Pulumi n’utilise pas un langage logiciel spécifique à un domaine, ce qui permet à ses utilisateurs de procéder à un déploiement en Go, .NET, JavaScript ou autre. Terraform suit des directives de codage strictes, ce qui n’est pas le cas de Pulumi et lui permet donc d’offrir une meilleure flexibilité dans certains cas. Toutefois, Pulumi jouit d’une communauté bien moins étendue que Terraform, ce qui se traduit par une documentation réduite. C’est vrai, Pulumi propose plus de flexibilité, mais Terraform lui est généralement supérieur dans le cadre de déploiements conséquents.

Utilisation de Terraform

L’utilisation de Terraform suit trois étapes :

Étape 1 : Rédaction

Au cours de cette première étape, vous devez déclarer les ressources de votre infrastructure sous forme de code en utilisant le Hashicorp Configuration Language (HCL).

Étape 2 : Vérification

Terraform affichera alors son plan, consistant à ajouter ou supprimer des ressources en fonction des résultats de la comparaison entre l’infrastructure déclarée et l’état actuel des ressources en place.

Étape 3 : Application

Enfin, vous pouvez accepter les changements proposés des ressources d’infrastructure. Votre infrastructure sera alors prête au déploiement avec Terraform.

FAQ Terraform

Est-ce que Terraform est un outil de DevOps ?

Oui. Terraform est un outil particulièrement utile pour les équipes DevOps qui cherchent à mettre en service, gérer et orchestrer des déploiements monocloud ou multicloud.

Qu’est-ce que Terraform dans AWS ?

Terraform est une solution Infrastructure-as-Code (IaC) en raison de son lien avec AWS. Terraform accède aux ressources AWS via un provider, ce qui permet aux utilisateurs de gérer AWS par le biais de code Terraform.

Quel langage utilise Terraform ?

Terraform est codé en Go, mais est compatible avec tous les systèmes d’exploitation. Il est également possible d’utiliser le Hashicorp Configuration Language (HCL) pendant la configuration.

Est-ce que Terraform est compatible avec Kubernetes ?

Oui. Terraform peut automatiser la mise en service de Kubernetes sur les plateformes cloud. Terraform n’est pas une alternative à Kubernetes. En vérité, ces deux solutions fonctionnent très bien ensemble.

Conclusion

Le déploiement, la gestion et l’orchestration d’environnement multicloud peuvent être très complexes pour les équipes DevOps. Mais coordonner différents fournisseurs de services et technologies, comme AWS et les réseaux virtuels Azure, peut être bien plus simple et rapide avec Terraform. Cette solution Infrastructure-as-Code est indépendante des plateformes et fonctionne avec tous les fournisseurs de cloud et de services de données. Un partenaire expérimenté en matière de cybersécurité comme Varonis peut vous aider à déployer Terraform au sein de votre écosystème pour que vous puissiez ensuite tout gérer via le code, sans intervention manuelle de votre équipe DevOps.

We're Varonis.

We've been keeping the world's most valuable data out of enemy hands since 2005 with our market-leading data security platform.

How it works